Graves déclarations sur la présidentielle : Oumar Sow arrêté et éconduit à la gendarmerie de Thiong

manager
manager mars 29, 2024
Updated 2024/03/29 at 6:37 PM

Oumar Sow, ministre conseiller et responsable politique à Yeumbeul Sud, a été arrêté et conduit à la Gendarmerie de Thiong. Le concerne donne l’information par un post sur sa page Facebook, ce vendredi.

Pour rappel, Oumar Sow a fait en début de semaine une émission avec le site IGFM, ponctuée par de nombreuses déclarations sur la présidentielle du 24 mars.

Il accusait également Macky Sall d’avoir trahi le candidat malheureux de Benno Bokk Yakaar, Amadou Ba, leur coalition et leur parti, l’APR.

Joint au téléphone alors qu’il était en route vers la Brigade de Thiong, M. Sow a confié à IGFM que cette convocation fait suite à sa dernière sortie contre le président Macky Sall. Ne sachant quoi faire pour l’arrêter, ils ont envoyé l’homme d’affaires malien, Ousmane Yara, homme de l’ombre du président Macky Sall, pour le provoquer.

A l’en croire, quand il est arrivé ce matin à son bureau à la présidence de la République, M. Yara est venu l’insulter, lui reprochant d’avoir fait des « révélations sur le soutien du président Sall au candidat Bassirou Diomaye Faye » à l’élection présidentielle du 24 mars 2024.

Il a répliqué  et ce dernier lui a donné un coup de poing, raconte-t-il. Il s’est défendu en lui administrant un coup qui précipite l’homme d’affaires au sol. Voyant la scène qui vient de se dérouler sous ses yeux, explique M. Sow, le président Macky Sall a donné des instructions fermes aux gendarmes pour qu’on l’embarque et l’achemine à la brigade de la gendarmerie de Thiong.

Il se dit déterminé et engagé à poursuivre son combat. Il a commis un avocat, en la personne de Me Moustapha Mbaye pour le défendre dans cette affaire. (Nous y reviendrons).

Share this Article
Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
%d blogueurs aiment cette page :