Restez à l'écoute!

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir instantanément nos derniers articles !

Actualités Politique

Portrait d’un candidat : Cheikh Tidiane Dièye, un technocrate au milieu des cercles d’influence

Il est le premier candidat à le faire au Sénégal. Le docteur Cheikh Tidiane Dièye a décidé de battre campagne pour un autre candidat. C’est une démarche singulière du président de ‘’Avenir Sénégal Bi Ñu Bëgg’’. Ce natif de la ville de Ziguinchor, au Sud du Sénégal a plusieurs points de convergence avec le leader de Pastef, Ousmane Sonko et le Projet. 

Qui est le Docteur Cheikh Tidiane Dièye? 

Le docteur Cheikh Tidiane a été d’abord une figure majeure de la société civile. Il avait comme champ d’action la lutte contre la mal gouvernance, la promotion de l’équité et de la transparence. Comme sous nos tropiques, on peut passer facilement de la société civile à la politique, il a décidé de franchir le pas. Ce candidat qui a vu le jour en 1972 à Ziguinchor a consacré sa carrière à défendre le développement du continent africain aussi bien dans le monde académique que sur la scène politique.
C’est à Ziguinchor, au Sud du Sénégal où ses parents venus du Nord se sont installés qu’il a fait ses études primaires et secondaires. Après le baccalauréat, il s’inscrit à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis pour poursuivre des études en sociologie du développement. La maîtrise en poche, il s’envole pour la Suisse pour suivre études supérieures à l’Institut des hautes études internationales et du développement de Genève, où il décroche un doctorat. 

De l’université à l’engagement politique 

Le parcours du président de la plateforme ‘’Avenir “Sénégal Bi Ñu Bëgg “est marqué par un engagement pour le développement du Sénégal et de l’Afrique.  Fort d’une solide carrière académique, il milite désormais pour un changement politique profond. C’est dans ce contexte qu’il a créé la plateforme ‘’Avenir Sénégal Bi Ñu Bëgg “.

Sa carrière a débuté au Centre international pour le commerce et le développement durable de Genève. C’est en 2002 qu’il rejoint l’ONG Enda Tiers-Monde à Dakar pour coordonner leurs programmes sur le commerce et les négociations commerciales internationales. En 2012, il fonda le Centre africain pour le commerce, l’intégration et le développement (CACID) dont il est toujours le directeur exécutif. Parallèlement, “l’universitaire” comme il se décrit lui-même a enseigné dans de nombreuses universités africaines et même à l’étranger. De 2004 à 2020, il a été enseignant et directeur de cours à l’Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (UNITAR). Il a également enseigné dans de nombreuses universités africaines, notamment à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Master PNCI), à l’Université Assane Seck de Ziguinchor, à l’Université Felix Houphouët Boigny d’Abidjan (Côte d’ivoire), à Trade Capacity Building and Training Centre (TRAPCA) à Arusha (Tanzanie), à l’Institut de la Francophonie de l’Université de Lyon 3 et à l’Université internationale de Rabat au Maroc. Au-delà de son expertise reconnue dans le domaine du commerce et du développement, Cheikh Tidiane Dieye s’est engagé politiquement ces 20 dernières années pour défendre la démocratie et l’État de droit au Sénégal. Il a été membre fondateur et coordinateur de plusieurs mouvements citoyens et plateformes politiques indépendantes. En 2024, il se présente même comme candidat à l’élection présidentielle. 

Un consultant à l’expertise avérée 

Agé de 51 ans, Cheikh Tidiane Dièye est actif dans plusieurs comités techniques de la CEDEAO, notamment le comité régional de négociation de l’accord de partenariat économique (APE), la Task Force régionale sur le schéma de libéralisation des échanges, le comité de rédaction du programme communautaire de développement (PCD) de la CEDEAO et le comité scientifique de l’institut de l’Afrique de l’ouest. Panafricain, convaincu, le candidat Cheikh Tidiane Dièye est aussi consultant senior et expert pour de nombreuses institutions internationales dont la Banque Africaine de Développement (BAD), la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), l’Union Africaine (UA), le Centre du Commerce International (CCI), la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED), l’Organisation Internationale de la Francophonie(OIF), l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) entres autres. Dr Dièye a accompagné de nombreux Etats, et institutions africaines dans l’élaboration, la conduite et l’évaluation de stratégies sectorielles et globales de développement (Sénégal, Mali, Gambie, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, République de Guinée, Nigeria, Niger, Ghana, Bénin, Togo, Burkina Faso, Comores, Madagascar. Sa compétence dans le domaine du commerce et des négociations internationales est reconnue.  

  Une riche carrière politique    

Ses domaines de compétences de recherches et d’actions couvrent aussi les questions liées à la gouvernance, la redevabilité et la lutte contre la corruption. Son attachement à la lutte contre la corruption est d’ailleurs illustré dans son ouvrage intitulé “La corruption bureautique au Sénégal, paru en 2019 publié aux éditions l’harmattan à Dakar.
Militant engagé et acteur politique indépendant, ces vingt dernières années, il a été de tous ses combats pour la démocratie, la bonne gouvernance, l’Etat de droit, la justice et les droits et libertés civiles et politiques. Son parcours politique et citoyen de plus de 20 ans force le respect. Le docteur Cheikh Tidiane Dièye a été membre du conseil d’administration du forum civil de 2002 à 2012,vice-président et rapporteur de la commission valeurs, éthiques et questions sociétales des assises nationales sous l’aile du président Cheikh Hamidou Kane en 2008, co-initiateur, organisateur et animateur en première ligne de la journée du 23 juin 2011,co-coordonnateur du secrétariat du mouvement du 23 juin (2011-2012), co-initiateur de la plateforme citoyenne “ci la bokk”qui a porté le plaidoyer pour la participation des candidats indépendants aux élections locales sans obligation d’être parrainé par un parti politique en 2014.  Il  a été aussi le coordonnateur de la campagne de la  coalition assemblée “bi Nu begg” lors des élections législatives de 2017,porte-parole, conseiller et membre de l’équipe de rédaction des discours du candidat Ousmane Sonko en 2019,membre fondateur de la coalition YAW en 2022 ,membre fondateur de la plateforme des forces vives du Sénégal F24 et des leaders alliés de Ousmane Sonko (LACOS) en 2023. En plus il est le deuxième vice-président du conseil départemental de Ziguinchor et enfin candidat à l’élection présidentielle de 2024. Il sera l’exception de cette présidentielle puisque Cheikh Tidiane Dièye a décidé de maintenir sa candidature, mais en battant campagne pour le candidat Bassirou Diomaye Faye, choisi par le leader de Pastef, Ousmane Sonko. « J’ai décidé de battre campagne aux côtés de nos équipes patriotiques et de tous ceux qui œuvreront pour la chute du système qui gouverne et pille le Sénégal depuis trop longtemps », a justifié le président de « Avenir, Sénégal Biñu Bëgg » qui annonce officiellement son alliance avec le candidat Bassirou Diomaye Faye.  Il compte concentrer son énergie pour le triomphe du projet comme le souhaite le Président Ousmane Sonko. C’est la conviction de ce membre actif de la coalition Yewwi Askan Wi. « Ousmane Sonko a porté son choix sur Bassirou Diomaye Faye pour faire triompher, au soir de l’élection présidentielle du 25 février 2024, le Projet Souverainiste, Refondateur, Patriotique et Panafricaniste que nous partageons. La loyauté et la constance qui ont toujours commandé mon action politique et citoyenne m’autorisent à faire mien, avec fierté et responsabilité, le choix fait par le Président Ousmane Sonko » a juré le candidat. 

L’apôtre de la promotion de la bonne gouvernance

 Cheikh Tidiane Dièye est décrit par ses proches comme un militant de l’intégrité, du respect des valeurs républicaines et de la bonne gouvernance. Fort de son parcours universitaire et de son engagement politique, il se pose en défenseur d’un changement transformateur au Sénégal. « Cheikh Tidiane Dièye est un homme respecté pour son intégrité morale, son assertivité, sa loyauté, son attachement ferme aux principes éthiques, aux valeurs de la république et de l’Etat de droit. Sa constance, sa patience, sa compétence et son intégrité sont ses principaux traits de caractère. C’est une personne modeste, généreuse et calme. Un homme courtois », témoigne Julien Sagna. Générosité Julien parle de sa générosité. C’est grâce au Dr Dièye, au détour d’une conférence à l’UCAO qu’il a intégré le monde du travail. Ce jour-là, c’est julien qui a introduit le thème de la conférence animée par Dr Dièye. « On a tissé des liens. Après avoir décroché mon master, il m’a intégré à ENDA où il travaillait. Il m’a soutenu. J’ai effectué mon stage là-bas. J’étais assistant de programme et gestionnaire de projets. Je peux dire que j’ai démarré ma carrière professionnelle grâce à lui. Il a été mon premier patron” témoigne Julien Sagna. 

Plusieurs points de convergence avec Pastef 

Son alliance avec Pastef est une logique. Le Dr Dièye a plusieurs points de convergence avec le Projet et avec Ousmane Sonko. Pour lui, cette alliance est venue à point nommé afin d’apporter des réformes dans le système sénégalais. « Cheikh Tidiane Dièye et Ousmane Sonko sont deux dignes fils de Ziguinchor qui ont fréquenté les mêmes écoles et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. Je peux dire deux personnes qui se ressemblent et qui partagent les mêmes idées.  On a éliminé injustement notre candidat Ousmane Sonko de la course à la présidentielle et cela nous a permis de comprendre que si on souhaite se débarrasser de ce régime, il faut des stratégies et une solidarité solide. C’est pourquoi nous avons opté d’avoir plusieurs candidats à la candidature à l’élection présidentielle de 2024 », argumente Julien. C’est dans l’union que la coalition peut remporter la victoire. Il partage largement leur option de maintenir leur candidature et de battre campagne pour Bassirou Diomaye Faye.  
« Nous avons exécuté sans hésitation pour sauver le Projet. Nous assumons notre posture de maintenir notre candidature. Mais nous allons battre campagne pour le candidat Bassirou Diomaye Faye. C’est une situation exceptionnelle. Mais c’est en réponse à un contexte exceptionnel », a expliqué Julien Sarr, le mandataire de Cheikh Tidiane Dièye.

Seneweb

Avatar

manager

About Author

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tu pourrais aussi aimer

Economie Politique

Pétrole sénégalais : Cairn vend ses parts au géant russe Lukoil pour 300 millions $

La société énergétique Cairn, basée à Edimbourg, devrait recevoir 300 millions de dollars du géant russe Lukoil pour sa participation
Politique

Macky aux Apéristes de Keur Massar : « Si vous êtes encore défaits, même le ‘’khaugn’’ ne vous sera servi »

Macky Sall n’a pas été tendre avec ses camarades de l’Alliance pour la république (Apr) de Keur Massar. Lors d’une